Manuela. Plus qu’un nom dans une liste.

Il y a trois semaines c’était Hélène. Aujourd’hui Manuela.

Merde.

Funestes mardis.

Manuela lundi dernier nous avions prévu de nous rappeler, c’était prévu.

C’est nul de le dire…mais je me sens abandonnée.

Je craignais parfois son franc parler. C’était un électron libre, parfaitement libre.

J’aimerais avoir autant d’amour qu’elle à donner.

Dans la cuisine http://kitchenbazar.eu/ qu’elle faisait et donnait.

Dans ces immenses petits riens de mémoire http://jewishtraces.org/ qu’elle glanait avec opiniâtreté pour laisser des traces, des traces de passage.

Encore « ein Mensch » en moins.

Fuck le cancer http://fuckmycancer.fr/

Allez-y, lisez la ! Elle dit tout bien mieux que je ne saurais le dire.

Amitiés pour son mari, ses enfants et petits-enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s