Nous ne sommes pas dans un monde parallèle…

Être à Auschwitz c’est confronter son imaginaire à d’autres imaginaires, rencontrer une vérité que l’on pense universelle mais savoir aussi que cette vérité restera toujours à géométrie variable.

Auschwitz représente pour moi avant toute chose la shoah.

Mais au moment de la visite des cellules dans le block du tribunal, il m’apparaît clairement que cette visite est autre chose pour beaucoup de Polonais.

L’une des cellules est celle de Maximilien Kolbe un prêtre polonais canonisé par Jean-Paul II.

Il représente le martyre de la Pologne sous l’occupation nazie. Faire de lui un résistant politique serait abusif.

Il ne s’agit pas de cela.

Kolbe prisonnier à Auschwitz parce qu’il refuse de renier le Christ s’est proposé pour mourir à la place d’un autre détenu père de famille nombreuse.

Ce père de famille nombreuse a été emprisonné pour avoir aidé des juifs.

Maximilien Kolbe endosse en sa qualité de martyr, la souffrance de la Pologne. Une Pologne venant au secours des juifs.

La lecture de cet événement peut se faire de plusieurs façons.

Le martyre de Kolbe peut être pris au premier degré. Il a choisi de mourir à la place d’un père de famille. Point barre.

Il peut aussi représenter une Pologne catholique et juive restant unie et solidaire sous l’occupation.

Mais son martyre peut être celui d’une Pologne qui a en quelque sorte « subi » le nazisme du fait de sa philosémie ou mieux du fait de la présence de juifs sur le sol polonais.

Et cette vision du monde ferait rejaillir sur les juifs la responsabilité du drame de la Pologne.

Le prêtre a une personnalité très forte, un engagement catholique pour le culte marial très volontaire et une réelle détermination à faire entrer tout non catholique dans le droit chemin par le biais de la conversion. On dit de lui qu’il est antisémite tant il hait les francs-maçons et les communistes qui seraient tous juifs selon lui.

Finalement c’est un antisémite par tradition catholique, dans une certaine mesure comme Martin Luther.

Non pas que le juif à l’instar de l’idéologie nazie doive disparaître. Mais en revanche, d’évidence, le juif n’est pas dans la vraie foi et est considéré d’autant plus sacrilège qu’il refuse la révélation du Christ vivant.

Il faut donc qu’il se convertisse afin de reconnaître ce qui étymologiquement s’impose dans le christianisme : la figure centrale du Christ.

Et cette conversion là est pour Kolbe la plus belle conversion, la plus aboutie, la plus complète, celle qui tend vers la réalisation de l’universalisme catholique.

Le sacrifice de Maximilien Kolbe est donc d’autant plus remarquable que la cause juive n’est vraiment pas la sienne !

 

Et pourtant dans les faits, Maximilien Kolbe aide et soutient en ces temps difficiles tous les hommes quelle que soit leur confession.

Il y a un immense écart entre le monde de la pensée de Maximilien Kolbe et sa vie.

L’Homme n’est jamais à court de paradoxes !

Il suffit de repenser à l’antisémitisme de Martin Heidegger et son amour pour Hannah Arendt. De même que Hannah Arendt a continué à soutenir Heidegger.

 

Que dire…Sinon que le pape est venu à Auschwitz commémorer devant 500.000 fidèles le souvenir de Maximilien Kolbe, figure emblématique de la Pologne.

Un autel était posé sur le quai d’Auschwitz-Birkenau et une grande croix avec une couronne d’épines christianisait les lieux.

Mais le pape a « oublié » de parler des juifs.

 

Rappelons quelques proportions qui n’ôtent rien à la tragédie polonaise : 90% des morts à Auschwitz sont juives.

 

Je déambule dans le block du tribunal toute entière à mes réflexions puis nous sortons voir le mur des exécutions. Quelques fleurs gisent au sol.

Derrière le mur sur une grande voie de circulation on voit le haut des camions qui défile et on les entend grincer et souffler quand ils freinent.

Nous ne sommes pas dans un monde parallèle, Auschwitz c’était ici , dans le monde.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s