Ambassadrices du dépistage le MIS sollicite les copines.

En quelques mots :

Le MIS, institut du sein à Montpellier propose sous une forme ludique aux copines de solliciter trois autres copines qui elles-même solliciteront trois autres copines etc.

http://www.le-mis.fr/Pages/118_Les-facteurs-de-risque-et-les-depistages-recommandes-.html

Cela ne vous rappelle rien ? Ces lettres de tonton Paul qui vous promet la fortune: « tu envoies dix francs à dix personnes que tu connais…et au bout tout le monde sera riche »…logique.

Et en même temps on se sent obligé envers tonton Paul qui est bien gentil et fait partie de la famille alors comment dire non ?

Je suis effondrée que la médecine française soit tombée aussi bas. Je ne veux pas penser que les médecins du MIS soient conscients de ce que présuppose ce procédé en terme d’infantilisation des femmes. Comme s’il fallait que le dépistage soit ludique ? C’est un acte médical…ce n’est pas la vente d’un produit de beauté ou d’un slip. Médecins, cessez de vous laisser embarquer dans des procédés de communication type marketing de boîtes de plastique. Il s’agit là de santé et les enjeux sont majeurs.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions.

Pensez vous que le serment d’Hippocrate est respecté quand par le biais de copines des femmes se sentent tenues dans une certaine mesure à suivre un engagement qu’elles n’ont pas choisi mais que leurs chères copines ont choisi pour elles. Ce système me rappelle les réunions « tupp » où on va pour entretenir des relations de bon voisinage et parce que la dame espère ainsi gagner la cafetière promise par l’  « ambassadrice ». Nous avons grandi dans une société qui ne nous a pas appris à dire « non » (et surtout pas aux femmes) et ce procédé perfide joue de cela.

Même si tel que vous le pensez sans doute il faut aller au dépistage, de quel droit pouvez vous obliger moralement une personne à ce geste . Certains d’entre vous me répondront que la femme reste libre et n’y va pas les menottes aux poignets et que de plus le site renvoie vers les brochures institutionnelles de l’INCA et donc les femmes sont informées.

Et vous savez bien que non. Elles ne sont pas informées si au départ elles sont sollicitées selon un mode émotionnel. C’est toujours un procédé de marketing et il faut cesser de s‘y plier car la santé n’est pas à vendre.

Sur votre site, il y a même un compteur de femmes engagées…Que gagne t’on si on est la millième ou la dix-millième ? Une reconstruction gratos, une échographie gratos, une perruque ? Ou des tarifs en secteur 1 plutôt qu’en secteur 2 ?

L’ordre des médecins contrôle la couleur, la taille des plaques que chaque médecin installe devant chez lui mais regarde t’il cette publicité détournée ?

Je ne veux pas penser que cette démarche de marketing soit consciente. Je veux penser que les médecins se dégagent de la part « communication » de leurs entreprises. C’est moins pire.

Je n’imagine pas que les médecins de Gustave Roussy aient apporté leur caution scientifique au propos du petit film de la lionne et de l’autruche http://vimeo.com/108207160 comme je n’imagine pas que les médecins du MIS aient vraiment réfléchi à l’aspect éthique de cette démarche. Je ne l’imagine pas.

Publicités

5 réflexions au sujet de “Ambassadrices du dépistage le MIS sollicite les copines.”

  1. Chère Martine
    Tu écris « je ne veux pas croire » très souvent.
    Cette accumulation n’est-il pas le signe que chacun sait parfaitement que tout cela fait tourner la pompe à fric , et c’est d’ailleurs le but.
    La santé n’est plus qu’une marchandise comme une autre .
    Ce marketing est donc parfaitement conscient .
    Comment peut-il en être autrement?

    Quand on a intérêt à quelque chose , il est très difficile de voir les signaux négatifs d’un tel comportement.

    Avec Octobre Rose , l’argent rentre .
    Voir que c’est au détriment de la santé des femmes quand le message marketing dit le contraire est impossible.
    Qui militerait pour se priver de revenu ?
    Une petite minorité qui met l’intérêt des autres avant le sien propre .

    Aujourd’hui la médecine en est là : les intérêts du système priment ceux des patients .
    les exemples sont multiples.

  2. Eh bien je suis peut-être naïve mais je pense réellement que ce mouvement avance tout seul et que les médecins qui jouent ce jeu le jouent sans vraiment s’en rendre compte…Je pense qu’un groupe qui n’a jamais de contradicteur, jamais de mouton noir dans sa bergerie qui bêle dans une autre langue, ce groupe là avance dans la même direction sans plus se poser de question. Or il se trouve que ce pourquoi ce groupe avance est « le combat contre le cancer du sein » et sans doute que tous se regroupent autour de cette belle idée et s’endorment le soir avec le sentiment d’être des héros. Quand les patientes leur renvoient leur bonheur d’être sauvées, quand lors de leurs conversations ils se convainquent les uns les autres d’ être les meilleurs ils ne sont plus capables de distance critique. Ce sentiment est trop puissant. Quand de plus « être si bons » avec leurs patientes au delà de la satisfaction professionnelle apporte des sous, c’est encore mieux. Ce n’est pas une excuse mais une tentative d’explication. Et le pire est que nos institutions qui devraient faire un contrepoids à tout ce schmilblick, nos institutions en fait contribuent à l’élaboration de ce système.
    Si tu regardes les financeurs et partenaires du Mis, tu tombes de ta chaise. Il n’y a plus aucune distance entre le public et le privé et chacun veut faire illusion en s’accaparant les qualités de l’autre. le public veut prétendre à un soi disant fonctionnement rationnel du privé et le privé veut surtout pas que l’on imagine que leur objectif est de gagner de l’argent.

    1. En fait nous sommes d’accord.
      Notre seule différence c’est que je n’admets pas la complaisance de ma profession qui a plus d’intérêt à « suivre » qu’à « contester ».

      L’adage bien connu  » il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre » s’applique ici parfaitement.

  3. Décidemment dans l’Hérault, sous l’œil complaisant de l’ARS et de l’INca, on commence à les accumuler… Allez les copines, tenons-nous la main pour monter dans le joli mammobile rose, ça fait pas mal, c’est 100 % utile, on a toutes à y gagner, youpi !
    Sinon, rien à voir, mais la nouvelle présentation de votre blog est très agréable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s